Conditions d'adhésion à la Loge Arts et Progrès de la GLMF - Arts et Progrès - Loge n° 20 de la GLMF à l'Orient de LA GARDE (Var- France)

Arts et Progrès

Or.: de La Garde (Var)
Grande Loge Mixte de France
Aller au contenu

Menu principal :


NOUS REJOINDRE ?

Pourquoi et comment "entrer en Franc-maçonnerie" ?

Contrairement à de nombreuses idées reçues, la Franc-maçonnerie, lorsqu'elle est régulère et reconnue, ce qui est le cas de la Grande Loge Mixte de France (GLMF), n'est ni une secte, ni un repaire d'affairistes, ni une école anti-cléicale, ni encore un club de bienfaisance.

Généralement, l'on entre en Franc-maçonnerie sur l'invitation d'un ami proche, qui sera le parrain du "profane" présenté à la Loge, et qui pense que l' impétrant éventuel a atteint une période de sa vie où le travail sur soi, la connaissance de soi-même, le désir de s'améliorer et de travailler à la recherche de la vérité sont devenus nécessaires, à la fois pour son propre équilibre mais aussi dans son rapport aux "autres".

Il arrive aussi, souvent, que l'exemple de certains Francs-maçons, ou des lectures de grands auteurs de la Littérature du siècle des Lumières, pour la plupart Francs-maçons, ou encore la découverte des symboles forts que recèlent beaucoup de chefs d'oeuvres de la Musique classique, comme la Flûte Enchantée de Mozart, ou enfin la simple recherche d'une spiritualité éclairée, adogmatique et pluraliste par opposition à l'intégrisme religieux et à  la folie sectaire, conduisent l'homme à frapper à la porte d'un de nos temples.

Et alors, que faut-il faire lorsque l'on souhaite connaitre cette expérience maçonnique tout en ayant l'assurance de pouvoir l'interrompre à tout moment, sans rendre compte à personne?

Rien n'est plus simple! Il suffit dans un premier temps de [link:2]prendre contact, par écrit ou par mail[/link:2] adressé à la GLMF ou à la Loge à laquelle on souhaite appartenir (Arts et Progrès en ce qui nous concerne) , afin de demander à rencontrer le Président de la Loge, c'est à dire le Vénérable Maître, qui est élu par ses pairs pour un an. Une rencontre informelle, en un lieu quelconque ayant la préférence de l'un ou l'autre, sera alors proposée afin de discuter librement des raisons qui animent la démarche de l'impétrant.

Si celui-ci, effrayé par la contrainte d'assiduité (deux soirs par mois de septembre à fin juin) ou le montant (plus que modeste pourtant) de la cotisation trimestrielle destinée à permettre à l'Obédience et à la Loge de fonctionner administrativement, ou encore par le fait qu'à la GLMF les loges travaillent pour la quasi totalité d'entre elles en mixité et même souvent en parité, rien ne l'empêche de couper court à sa démarche et d'y renconcer, ou encore d'aller voir ailleurs s'il existe une Obédience plus proche de ses aspirations.

La Loge Arts et Progrès, forte de 30 ans d'ancienneté dans la région, ne pratique pas de recrutement massif, pas plus qu'elle ne pratique un quelconque élitisme: toutes les femmes et tous les hommes "libres et de bonne moeurs" qui désirent la rejoindre sont bienvenus.

Certes ils ne seront pas admis du jour au lendemain: il y a avant toute cérémonie d'initiation des petites enquêtes (entretiens avec un Maître de la Loge désigné à cet effet) portant sur les opinions philosophiques ou sur la personnalité du candidat, puis une petite audition ( "passage sous le bandeau" )par la Loge, et enfin un vote secret de celle-ci à la majorité qualifiée. Mais rien de bien méchant! Et là encore, et même plus tard, n'importe quand, il est loisible au Franc-maçon de démissionner du jour au lendemain sans avoir d'explications à fournir ni de comptes à rendre!

Donc si ces quelques lignes vous paraissent suffisantes pour tenter un premier contact vers une éventuelle démarche maçonnique, n'hésitez pas à franchir cette première étape: contactez-nous !


Production MediaWeb.Solutions
copyright Arts et progrès 1987-2017.
Tous droits réservés
Retourner au contenu | Retourner au menu